Fermer X
Arte a suivi les enfants du programme El Sistema-France - Les débuts du programme en loire Atlantique - Documentaire à voir
Actualités de l'orchestre pilote

Juin 2014 - La harpiste Monique BARDON rend visite aux enfants de l’orchestre Pilote El Sistema-France

« 2 journées inoubliables passées avec une équipe extra et qui mérite d’être encouragée, des enfants terriblement attachants, et surtout un formidable espoir pour notre métier : la musique pour l’être humain et des enfants sculptés par la beauté. »

La famille Bardon, c’est l’histoire d’une fratrie devenue orchestre de renom. C’est la chronique, unique en France, de cinq premiers prix du Conservatoire national supérieur de musique qui portent le même nom.

Depuis le grand-père Elie, accordéoniste, animant les bals du samedi soir à Fontenay-le-Comte au début du siècle, tous les descendants se mettront à la pratique musicale. A commencer par son fils, Charles, jeune typographe qui se découvre un don pour le violon à 16 ans et demi, en 1919. Il obtiendra son premier prix en trois ans, et deviendra violon solo de l’Orchestre des concerts populaires d’Angers pendant plus de trente ans.

Huit enfants naitront : Eugène, Claude et Paul au violon, Régine au Piano et chant, Pierre à la flûte et orgue, Etienne, à la clarinette, Charles et Marcel au violoncelle.

L’histoire s’est poursuivie. Les enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants se déplacent rarement sans instrument, et se réunissent régulièrement. Ils sont aujourd’hui plus de cent. Pas tous professionnels, mais la plupart ont poussé leurs études assez loin pour se faire plaisir !

Monique Bardon

Fille de Marcel : elle a choisi la harpe.
Très intéressée par le programme du Sistema, Monique Bardon a passé 2 jours à l’école Notre Dame du Bon Accueil au milieu des enfants de l’orchestre. Elle a rencontré l’équipe éducative et pédagogique, assisté aux répétitions et partagé le quotidien des enfants. Elle a aussi offert aux enfants leur premier concert de harpe. Ils ont fait preuve d’une étonnante concentration et un silence stupéfiant. Elle a même réussi à les faire chanter et danser ! Une belle rencontre pour cette fin d’année scolaire.